Into the wind

Into the wind

J16, mardi 07 mai.

Je viens de passer une nuit agitée, le vent soufflant par fortes rafales dans toutes les directions.
Ma tente craquait, grinçait sous les assauts du vent, je n’étais pas très rassuré, mais ma vaillante petite tente a tenu le coup.

En route pour Cabazon, j’entame la descente dans la plaine sous un vent fort mais supportable.

Arrivé dans la plaine c’est une autre histoire !

Il me faudra lutter contre un très violent vent de face qui, bien que le chemin soit quasi horizontal, me demande les mêmes efforts que si je grimpait une côte abrupte.
De plus, loin d’être constant, le vent lance de très fortes rafales soulevant le sable qui me fouette le visage et les bras.
Heureusement le pont sous lequel passe le chemin offre, en plus d’une hikers cache, un répit bien venu.

Après un petit tour par Cabazon, pour du ravitaillement et un rapide déjeuner chez »In’n Out »

j’attaque l’ascension de la montagne espérant que les replis casseront le vent.

Cela s’avère même encore pire, car non seulement le vent a forci mais en plus il tournoie avec des rafales semblables à des coups de boutoir au point qu’il m’a fallu plusieurs fois m’arc-bouter sur mes bâtons pour ne pas chuter.

Dur de progresser dans ces conditions où l’on risque à tout moment d’être poussé d’un côté ou d’un autre.

Cela va durer jusqu’à la « White River Valley » ou le vent cesse brusquement. Du coup j’y arrive tard et je m’offre un petit « cowboy camp » en bord de rivière à la nuit tombante.

Les photos du jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *