29 juin, le haut plateau

29 juin, le haut plateau

Je vais enfin, après un passage par Corrençon en Vercors pour me ravitailler, entrer dans la réserve naturelle national du haut plateau du Vercors !

J’arrive a Corrençon en Vercors après trois heures de marche en traînant un peu la patte, j’ai de nouveau mal à la jambe gauche (je me demande si je n’ai pas une légère tendinite de la patte d’oie).
Je me dirige vers la supérette et la surprise, elle ferme le lundi !

En voyant mon air dépité Gaëlle l’une des patronnes des « Deux Sœurs », le brestaurant à côté viens vers moi.
Elle me dit que sa chérie Jennifer part dans cinq minutes à Villard de Lans et qu’elle peut m’y amener. Un aller-retour plus tard, avec en prime une discution agréable avec une jeune femme amoureuse de randonnée, il est temps de déjeuner.
Les « Deux Sœurs » est un bon restaurant très « girly » par exemple les pizzas ont toutes des prénom de fille avec en prime un jeu de mot écrit en petit après le prénom. Ex : la JEANNE d’oeuf avec en garniture un œuf ou la COLETTE stérole aux fromages.

Avec tous ça je ne suis pas très avancé il est treize heures trente quand je retourne la route et j’ai encore un peu plus de cinq heure de marche avant d’atteindre la cabane de la Jas du Play. Je part avec peu d’eau la fontaine de Carette est à moins de deux heures.

Manque de bol je n’ai jamais réussi à trouver cette fontaine, du coup j’en n’ai pas assez d’eau et pour arranger les choses il fait très chaud.

Heureusement je ne croise un couple de retour vers la civilisation qui à assez d’eau pour m’en donner un demi litre ce qui en faisant attention devrait suffire pour atteindre la cabane de la Jasse du Play où il y a une source à quinze minutes de là.

A la cabane de nouveau plein de monde. Un groupe de cinq septuagénaire qui font la traversée du Vercors mer propose de me passer de l’eau pour que je n’ai pas à y aller ce soir. Super sympas car j’avoue que je suis assez fatigué, je l’aurai fait si il avais fallu mais ça tombe bien.

Les photos du jour

Exemple de lapiaz.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *