05 juillet, pique et pique…

05 juillet, pique et pique…

J’ai passé une nuit peu reposante du à un réveil en fanfare à deux heures.
Une famille de sanglier est venu mer rendre une petite visite nocturne.
C’est très bruyant un sanglier et ça ne fait pas le petit « grouik » sympas du cochon.
Résultat, un réveil en sursaut et du mal à me rendormir.

Du coup ce matin je traine.
Au moment de mettre mes chaussettes je m’aperçois qu’une tique ma piquée.
J’arrive à l’enlever avec le tire-tique que j’ai depuis des années et qui n’avais jamais servi car c’est ma toute première tique !

N’empêche que je psychote en imaginant contacter par maladie de Lyme ou pire une fièvre hémorragique (c’est rare mais ça arrive !).
Il ne me reste plus qu’à surveiller le point de morsure pendant un mois en espérant qu’il n’y apparaisse pas de plaque rouge…

Le soir venant je revoie mes plans à la baisse.
J’avais prévu de dormir sur le plateau de Gifort mais comme je suis parti tard, qu’il a fait encore très chaud et que je boite (ma vielle copine l’arthrose du genou droit) je décide d m’arrêter avant au gîte des Viarrands qui malheureusement est fermé pour cause de réunion de famille de la propriétaire.
Toute fois elle m’indique un endroit où bivouaquer.

Et là c’est l’attaque des moustiques !

Entre la tique, les buissons épineux qui envahissent le chemin et les moustiques c’était la journée des piqûres !

Les photos du jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *