Pluie la veille + Descente de m…. = Chutes

Pluie la veille + Descente de m…. = Chutes

J14, vendredi 11 septembre

Hier soir c’était bivouac sous un orage de grêle.

Mon tarp à bien tenu et je suis resté au sec grâce au sursac de bivouac.Par contre j’ai pris l’effet splatch de plein fouet.Mon matelas et mon sursac étaient couvert d’éclaboussures de boue.

Sinon la nuit fut plutôt chaude.

Ce matin nous sommes plusieurs a prendre le chemin du col du Grand Marchet. Le gardien nous dit qu’il est sans difficulté.

C’te bonne blague ! C’est la partie la plus difficile que je rencontre depuis deux semaines !

Le chemin en descente est très abrupte, peu marqué et rendu glissant par la pluie (et la grêle) d’hier.

Certain passages sont tellement difficiles qu’il y a des chaînes et des marches en métal accroché à la roche pour les sécuriser un peu.

Du coup, alors que je ne suis pas tombé depuis le début de ma rando, je vais finir une demi douzaine de fois sur les fesses !

Arrivé en bas du col j’ai les genoux en vrac et les cuisses douloureuses et il me reste encore cinq bonne heures pour atteindre le refuge de la Leisse.

La montée au col de la Vanoise est a peine moins glissant mais comme c’est en montée c’est beaucoup plus facile.

Heureusement une rencontre imprévue allège cette étude matinée.

Au détour du chemin je tombe nez à nez avec une femelle tétra lyre qui a presque aussi peut que moi. Je n’en avais encore jamais vu ! 😁

Petite pause au col de la Vanoise le temps de faire sécher mes affaires et je repart pour le refuge de la Leisse suis un ciel menaçant.

Rapidement tombe une légère pluie qui sèche presque aussi tôt. Je crains les orages annoncés possible à partir de quinze heures.

Finalement j’arrive au refuge sous quelques grosses gouttes, a temps pour éviter la grosse averse une demi-heure plus tard.

Les photos du jour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *