Chaud

Chaud

J103, vendredi 02 août

Malgré un départ tardif à neuf heure nous comptons faire vingt-quatre miles aujourd’hui.

Je ne sait plus où j’ai lu une phrase qui disait en substance :

Méfie toi de se que tu souhaites car cela pourrait t’arriver !

J’avais souhaité la fin de la forêt dense où l’on n’avais pas de vue et voilà qu’aujourd’hui après une matinée dans les bois on en sort brusquement au moment où le chemin devient très abrupt.
Bien entendu c’est une journée très chaude, très chaude, avec quasiment pas de vent et il y a très peu d’eau.

Vers midi j’arrive à la dernière source au tier inférieur de la grande montée au soleil.
Dilemme, je m’arrête pour déjeuner ou, je suis plutôt en forme, je pousse jusqu’en haut où il y a une autre source ? Je me dit qu’il vaut mieux profiter de ma future actuelle pour continuer.

A ce moment Joris arrive et se pose pour déjeuner, du coup je reste aussi.

Mauvaise idée, j’ai un mal fou à redémarrer.
Sous le soleil harassant je titube de fatigue, j’ai qu’une envie dormir.
Cela ressemble à de l’hypoglycémie, j’avale un morceau de barre de céréales, ce n’est pas ça, je suis juste épuisé.
Mais pas d’endroit où se reposer le chemin est a flanc d’une pente abrupte.

Il me faut encore avancer une heure avant de trouver un rocher à peu prêt plat où je fait une petite sieste d’un quart d’heure, après ça vas beaucoup mieux j’avance de nouveau normalement.

Au final au lieu des vingt-quatre miles prévu au départ je n’en fait que vingt et encore j’arrive après dix-neuf heures

Les photos du jour

Un petit message laissé par Thomas pour nous indiquer la dernière source (hors chemin) avant un moment.

One thought on “Chaud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *