Ça patine

Ça patine

J2, dimanche 04 juillet

Après une nuit confortable quoiqu’un peu courte et un petit déjeuner roboratif j’attaque de bonne heure (6h20) les milles mètre de monté jusqu’au col de Bise.

Le temps est beau mais la météo annonce des averses dès dix heures et des orages à parier de quinze heures.

La météo ne s’est pas trompée sur les averses, la pluie commence doucement puis se renforce, vis et versa.

Du coup avec la pluie des jours précédant le chemin est très glissant.

La monté ça va encore, mais alors là descente c’est la galère.

Les chaussure n’accroche pas au terrain au point que par moment j’ai l’impression d’être sur une patinoire.

Un pied glisse vers la droite, un autre vers la gauche et je ne peux rien y faire. !

Encore heureux quitter j’ai des bâtons de randonnée car sans eux je serai tombé bien plus de quatre fois.

J’avais prévu de bivouaquer à La chapelle d’abondance, mais avec les orages annoncés, la fatigue de ce chemin difficile je décide avec Rabah, un randonneur avec qui j’ai fait le chemin, de dormir au gîte.

Au final nous eu de la pluie, beaucoup de boue mais pas d’orage. Le temps à même viré au beau vers 17h00.

Les photos du jour.

One thought on “Ça patine

  1. Coucou
    Bien parti, mais pas de soleil. Pour avoir ce ciel gris, tu pouvais rester a paris.
    Sinon pour la patinoire, faut mettre des patins. J’ai pas essayé, mais il parait que c’est efficace.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.