Beau temps,… enfin presque.

Beau temps,… enfin presque.

Après une bonne nuit près des chalets des Acles c’est parti pour une bonne journée direction Briançon.

La montée aux cols de Dormillouse et de la lauze et longue mais assez peut pentue et accidentée et en plus il fait beau.

La descente sur Montgenèvre est aussi facile que la montée aux cols précédant.

J’arrive vers midi et demi au village dont la traversée n’a pas beaucoup d’intérêt à part faire du ravitaillement.

Treize heures trente, des nuages se forme, certain bien gris.

Il est temps d’attaquer la descente sur Briançon par un chemin en balcon au dessus de la vallée avec en face la route très emprunté pour des motos bruyante. Pas très agréable.

A un moment le chemin est détourné pour cause de travaux.

La déviation prend une piste VTT.

Surprise elle est complètement envahi de végétation, d’arbres tombés et est complètement raviné.

La déviation « pour la sécurité » des randonneurs, comme dit l’arrêté municipal est en fait dangereux.

Je suis tombé deux fois en me tordant chevilles et genou droit.

J’espère que demain ça ira !

Cette descente ma épuisé, je comptais pousser un peu après Briançon mais je vais juste aller au camping.

En chemin vers le camping des cinq vallées quelques grosse gouttes tombé, à deux cent mettre du camping c’est d’un seul coup le déluge. Juste le temps de me mettre à l’abri suis un porche.

Une fois l’averse fini je m’installe au camping sous une pluie moins forte.

Il va pleuvoir pendant deux heures entre pluie légère et grosses averses.

Je voulai faire une lessive, c’est raté !

J16, dimanche 18 juillet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.