Une journée difficile

Une journée difficile

J107, mardi 06 août

Aujourd’hui j’aimerai bien faire trente miles comme la dernière fois afin de raccourcir la journée de demain et d’arriver assez tôt dans le village de Seiad Valley mais je suis fatigué et je sent que ça vas être difficile.
Je préfère prévoir une étape de vingt-sept miles même si ce matin je ne suis pas sûre de pouvoir la tenir.

Après un départ tardif j’ai du mal à prendre un rythme régulier et soutenu, je passe mon temps à accélérer puis ralentir ce qui n’est pas bon.

Il va me falloir une bonne heure pour trouver une cadence que je puisse tenir.

Évidemment la seconde moitié de matinée est dur, sur la prochaine section c’est sur que je vais changer les moments de pauses, je tarde trop pour celle du déjeuner.

L’après-midi ce ne sera pas mieux, je me sent las je n’avance qu’avec ma volonté. Il va être temps de faire un « zéro day », encore quatre jours et c’est bon.

Encore une fois j’arrive tard au bivouac ce qui me fait des nuits courtes et ces trois derniers jours je n’ai pas réussi a faire de sieste malgré la fatigue.

Sur le plan santé j’ai un peu moins mal à la gorge, sinon rien n’a évolué. Un avantage pour Immunité.

Microbes 1 – Immunité 1A

La suite, et espérons la fin rapide danse les prochains post.

Les photos du jour

Un jeune tamia.

3 thoughts on “Une journée difficile

    1. N’importe quoi : le monstre du Loch Ness vit en Ecosse ! Aux Etats-Unis, c’est Big Foot qui vit. Un peu de rigueur scientifique, voyons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *