La Sierra Nevada

La Sierra Nevada

J52, mercredi 12 juin

Au menu dix-sept miles pour rejoindre la zone de campement.

Le chemin passe par des grandes zones très enneigée entrecoupé de petites zone déneigé, toujours avec beaucoup de dénivelé.

Rapidement notre petit groupe va se scinder en deux.
Rémi et Joris à l’aise dans la neige et qui avance vite et Auberie, que nous appelons Aubi, Thomas et moi qui progressons plus lentement.

Tant que le soleil n’a pas chauffé la neige il est facile de progresser avec les micro-crampons qui accroche bien sûr la neige dur.
Malheureusement la chaleur va assez vite, dès 09h00, la transformer en une soupe de neige et d’eau.

Résultat il est très difficile d’avancer, on s’enfonce, on glisse, on patine. L’usage du piolet est même quelques fois nécessaire pour s’assurer quand le chemin est en fort dévers.

On s’épuise rapidement d’autant plus que la diminution d’oxygène dû à l’altitude commence à se faire sentir

La progression est très difficile, beaucoup de dévers, pratiquement pas de zone sans neige et de fort dénivelés.

Les paysages sont magnifiques, nous évoluons au milieu des séquoias entouré de sommets enneigés.

Je prend aujourd’hui conscience d’être dans la plus haute chaîne de montagne des États-Unis, hors Alaska, la Sierra Nevada qui porte bien son nom.

Le plan initial de dix-sept miles se transforme pour cause de fatigue en douze miles pour Auby, Thomas et moi.
Joris et Rémi sont sûrement au camp que nous avions prévu.

Les photos du jour

One thought on “La Sierra Nevada

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *